La Grande Guerre en Anjou

Accueil >Toutes les brèves>OUVRAGE « 1914-1918 L’ANJOU DANS LA GRANDE GUERRE »

Détail d'une brève

Brèves des archives départementales de Maine-et-Loire

OUVRAGE « 1914-1918 L’ANJOU DANS LA GRANDE GUERRE »

03 mars 2015

Cent ans après le conflit, les Archives départementales présentent un ouvrage exceptionnel consacré à la Première Guerre mondiale vue de l'Anjou, avec un triple éclairage sur le déroulement de la guerre et des sentiments de ceux qui, à cette époque, y étaient impliqués à divers titres : les combattants, leurs familles, leur entourage.

L'ouvrage, richement illustré, se compose de trois parties avec les contributions des historiens, les récits des témoins et les ressources encore inédites conservées dans les collections des Archives départementales.

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES
Format : 22 cm x 29 cm
312 p. illustrées




Cet ouvrage est en vente aux Archives départementales : 24 €.
Vous pouvez le commander ici.

L'histoire

Trois historiens spécialistes de l’histoire angevine font revivre, à partir des connaissances actuelles, l’Anjou dans la guerre : 

L’Anjou à la veille de la Grande Guerre, par Jean-Luc Marais

Jean-Luc Marais : ancien élève de l’École normale supérieure de Saint-Cloud, agrégé d’histoire, docteur en histoire, maître de conférences honoraire en histoire contemporaine à l’Université d’Angers ; il est tourné vers l’histoire sociale et l’histoire religieuse. Il a aussi publié plusieurs ouvrages et de nombreux articles sur l’histoire de l’Anjou aux XIXe et XXe siècles.

Les régiments de Maine-et-Loire en 1914, par Jean-Pierre Bois

Jean-Pierre Bois : ancien élève de l’École Normale Supérieure de l’Enseignement Technique, agrégé de l’Université, docteur d’État, est professeur émérite de l’Université de Nantes, spécialiste d’histoire militaire et des relations internationales à l’époque moderne. 

Les Angevins à l’épreuve de la Guerre, par Alain Jacobzone

Alain Jacobzone : agrégé d'histoire-géographie a longtemps enseigné au Lycée Bergson à Angers. Il a été détaché au service éducatif des Archives départementales de Maine-et-Loire. Spécialiste de deux guerres mondiales, il a publié En Anjou loin du front (réédition 2015-éditions du Petit Pavé) et L'éradication tranquille, le destin des Juifs en Anjou - éditions Ivan Davy. Il est actuellement président de l'Université angevine du Temps Libre.

Les récits

Vingt récits ont été sélectionnés, pour leur qualité informative et littéraire, et pour leur complémentarité. Chacun présente une expérience différente de la guerre : en première ligne, en tant qu’infirmier, en tant qu’officier, etc. ; à l’arrière, en tant qu’épouse, parent, enfant, religieux, infirmière, ou homme d’église. De chaque récit est présenté un extrait significatif de quatre à six pages, la référence du texte intégral étant précisée pour que le lecteur puisse éventuellement s’y reporter. 


                         

                         

                         

                          

Les sources

Précédées d’une introduction méthodologique due à Patrice Marcilloux, professeur d’archivistique à l’Université d’Angers, la dernière partie est consacrée à l’état des lieux des ressources documentaires conservées aux Archives départementales de Maine-et-Loire.

Patrice Marcilloux : archiviste-paléographe, conservateur du patrimoine de 1993 à 2013, il a dirigé les archives départementales de l’Aisne, du Pas-de-Calais et du Loiret, avant d’être nommé maître de conférences en archivistique à l’université d’Angers en 2005, puis professeur en 2013. Il y assume la responsabilité pédagogique de la licence professionnelle traitement et gestion des archives et des bibliothèques. Membre de l’UMR 6258 CERHIO (Centre de recherches historiques de l’Ouest, équipe ALMA, archives, livres, manuscrits et autres supports de l’information), ses sujets de recherche actuels portent sur les formes nouvelles de la demande sociale d’archives (Les ego-archives, traces documentaires et recherche de soi, Presses universitaires de Rennes, 2013).

Sont successivement décrites :

- les archives d’administration générale (recrutement de l’armée, victimes de guerre, organismes spécifiques du temps de guerre, etc. 

- les archives hospitalières (hôpitaux d’Angers, Cholet, Baugé, Beaufort, Doué-la-Fontaine) 

- les archives communales 

- et les très nombreux documents conservés dans les fonds d’archives privées, qu’il s’agisse des archives personnelles et familiales, des archives d’associations telles que la Croix-Rouge, les archives d’entreprises.  

Une sélection bibliographique complète cette présentation, insistant notamment sur les  publications concernant le Maine-et-Loire dans la guerre.

Un ouvrage de référence

Une iconogaphie exceptionnelle

Un tel ouvrage n’aurait pas eu de sens s’il ne s’était accompagné d’une recherche d’illustrations très approfondie. Grâce aux collections des Archives départementales, aux apports des collections privées dans le cadre de La Grande Collecte, chaque chapitre, chaque récit, bénéficie d’une illustration exceptionnelle qui vient appuyer et renforcer le texte. Ce sont ainsi plus de mille images, pour la plupart inédites, qui ponctuent les 312 pages de l’ouvrage. 

Une redécouverte : La Passion de Notre Frère le Poilu, par Marc Leclerc

En tête de l’ouvrage, est réédité un très beau texte, qui émut en son temps la France entière : La Passion de Notre Frère le Poilu, de Marc Leclerc. C’est en 1916, alors qu’il assiste avec peine à la mort d’un grand nombre de ses soldats, que le capitaine Marc Leclerc recueille les dernières paroles de l’un d’eux, Louis Hamon. Le 8 avril, dimanche de la Passion, il écrit d’une seule traite, dans la langue patoisante qu’il maîtrise parfaitement, le poème qui restera son chef-d’œuvre. Paru d’abord dans le journal ‘L’écho de Paris avec une préface de René Bazin, il sera ensuite très souvent réédité, puis tombe peu à peu dans l’oubli. Le Centenaire est l’occasion de lui redonner vie, en le plaçant symboliquement en ouverture des différentes contributions.  

 

Un partenariat avec la Bibliothèque municipale d’Angers

Comme les Archives départementales, la Bibliothèque municipale d’Angers a recueilli, grâce à La Grande Collecte, de nombreux témoignages familiaux. Quatre d’entre eux font partie de la sélection des Récits présentés dans l’ouvrage, qui porte ainsi témoignage de l’ensemble de ce grand mouvement du souvenir. 

Un prolongement avec le Bibliopôle

Pour répondre au mouvement d’intérêt suscité dans les bibliothèques du département par cette commémoration, le Bibliôpole, centre départemental au service des bibliothèques, a rassemblé dans une malle divers supports permettant l’animation et la médiation du le thème de la Grande Guerre : 

- Des photographies et facsimilés, extraites de l’exposition des Archives départementales 1914. L’Anjou, de la paix à la guerre

- Le film-interview de l’historien Alain Jacobzone diffusé pendant l’exposition

- 8 liseuses de livres numériques, reprenant notamment 11 des récits publiés dans l’ouvrage et les fascicules correspondant à ces textes

- Une fiche de conseils pour l’exploitation de l’ensemble. 

- Ce matériel, disponible dès mars 2015, pourra être emprunté par les 230 bibliothèques du réseau départemental. 

Toutes les brèves

© Département de Maine-et-Loire - Tous droits réservés