Parcours de combattants

Sur une photo jaunie, un jeune homme pose avec fierté dans son uniforme marqué du chiffre de son régiment. Au dos, seuls un nom et une année de naissance figurent. Ces quelques indices sont suffisants pour mener une enquête passionnante afin de découvrir la vie et le destin d’un de ces hommes du siècle passé. Et tout cela, en quelques clics.

Sur les traces d’un soldat

L’ensemble des registres matricules de recrutement militaire des hommes ayant participé à la Grande Guerre sont désormais numérisés et accessibles directement en ligne sur le site internet des Archives départementales de Maine-et-Loire. Ces registres contiennent les états de service de tous les hommes du département, depuis leur recensement initial jusqu’à leur libération de toute obligation militaire.

Rechercher le numéro de matricule militaire dans les tables

À vingt ans, lors de son recrutement par classe d’âge, chaque homme se voit attribuer un numéro matricule militaire qui le suivra tout au long de sa période de service militaire mais également pendant toutes ses campagnes.

Pour retrouver le numéro de matricule d’un soldat, il convient de :

  • repérer de quel bureau de recrutement militaire dépendait le soldat (le département était alors séparé en deux bureaux : Angers et Cholet) ;
  • rechercher la table alphabétique correspondant à la classe d’âge (calculée aux 20 ans de l’individu) ;
  • noter le numéro de matricule qui figure à côté des nom et prénom du soldat.

Consulter la fiche signalétique

Munis du numéro matricule, il vous suffit de vous reporter à la page du registre de la classe d’âge correspondant à ce numéro. Chaque soldat occupe une page du registre qui contient la fiche nominative d’état signalétique des services (ESS). Celle-ci précise l’identité du soldat (son état civil, sa description physique à son vingtième anniversaire), ses différentes affectations dans le temps et les événements marquants de sa vie de soldat (maladie, hospitalisation, décès). Se trouvent également mentionnées les différentes unités d’affectation ainsi que ses blessures et décorations.

>> Commencez votre recherche